Finale locale MT180 à Grenoble : Des doctorants surmotivés et des spectateurs à la hauteur de l’évènement

Publié par Marie Arthuis, le 1 avril 2019   950

Xl img 8921

Jeudi 28 mars dernier a eu lieu la finale locale du concours Ma thèse en 180 secondes, à Grenoble. Une soirée à la hauteur des espérances des doctorants comme des spectateurs. Revenons sur cette soirée riche en émotions et en vulgarisation.

Avant même 18 heures et l’ouverture des portes, la file d’attente s’allonge sur le parvis de l’Auditorium Grenoble INP. La salle est comble en quelques minutes et les moins chanceux vivront la soirée en direct sur les réseaux sociaux. Pour les spectateurs entrés rapidement, la soirée commence et l’animateur, Paul Nichilo, annonce la couleur : “Vous pensiez rester tranquillement sur vos sièges mais en fait, ça ne va pas se passer comme ça, Mesdames et Messieurs. Je vais vous demander de participer. Ils ont travaillé pendant des semaines pour faire une belle présentation. Nous ce qu’on va faire c’est leur envoyer de l’énergie.”

On rappelle le principe : expliquer sa thèse de manière simple et ludique en 3 minutes et à l’aide d’une seule diapositive.

“Ça fait du bien de découvrir des thèses qui sont peu accessibles en temps normal”

Le public est bluffé dès la première prestation : les doctorants sont surmotivés et excèlent dans leurs présentations respectives. “La science est entre de bonnes mains !”. Cette nouvelle génération est aussi saluée par les membres du jury.

“On dirait plus une fête qu’un concours”

Lorsqu’on jette un oeil au devant de la salle, on sent la pression monter du côté des doctorants. Mais aussi du jury qui sait sa tâche extrêmement compliquée. Ils doivent choisir les trois meilleurs candidats de la soirée.

On ressent aussi l’amitié qui lie maintenant les 15 doctorants. Après avoir passé de nombreuses heures à travailler ensemble lors de la formation, des liens forts se sont tissés : “ça fait plaisir de voir que des doctorants sur un concours sont aussi soudés”. Les applaudissement résonnent à chaque passage de candidat et l’émotion gagne bien plus que le stress !

Pour ponctuer la soirée, deux danseuses étudiantes artistes de haut niveau de l’UGA, sont venues nous présenter des créations en 180 secondes, elles aussi. Le temps de nous faire rêver quelques minutes par des prestations techniques et envoûtantes.

Enfin, les étudiants en M1 CCST* avaient la lourde responsabilité d’animer la soirée pendant la délibération du jury. Des interviews, un blind-test spécial musiques en lien avec la Science et un bêtisier regroupant des extraits des interviews des doctorants ont offert une bonne dose de rire pour tous !

Le public a aussi eu son rôle à jouer lors de cette soirée. Venus se divertir et s’enrichir de connaissances scientifiques, ils ont également voté pour leur candidat préféré. Une mission prise très au sérieux au vu des nombreux votants.

21h, la soirée se clôt avec des sourires de soulagement et de bonheur de tous les candidats. Le public repart comblé par une soirée enrichissante.

Le palmarès

Les gagnants du 1er prix du jury et du prix du public partent donc à Paris pour la demi-finale nationale, cette semaine (4-6 avril 2019).

Nous leur souhaitons bonne chance et nous espérons les revoir vite, lors de la finale nationale, le 13 juin prochain, à Grenoble !

Un grand merci aux doctorants, aux membres du jury, au formateur Ludovic Lecordier, à l’animateur Paul Nichilo, au comité de pilotage, aux danseuses, aux étudiants du M1 CCST de Grenoble et un merci particulier à Lisa Maymon, Isabelle Godard et Domitille Gervais.


Toutes les citations sont issues du public, sauf celle de Paul Nichilo.

*Communication et Culture Scientifiques et Techniques

 © Univ. Grenoble Alpes - Thierry Morturier