Full 60x15 taille b red2

Communauté

Mémoires du Futur

ACT - Thérapie de l'acceptation et de l'engagement - regards croisés

Publié par Jean Claude Serres, le 8 mars 2018   1.9k

Xl p1040132 3

Cette journée universitaire (8 Mars 2018) consacrée à la découverte de la méthode d’accompagnement ACT a permis de poser des jalons expérimentaux concernant son efficacité. L’ACT est un outil efficace et puissant. A ce titre il mérite d’être associé à une déontologie de mise en œuvre adéquate, en particulier dans le cadre de la souffrance au travail.

  Le programme de cette journée était bien équilibré dans l’alternance de conférences plénières concises, d’ateliers incluant des moments expérientiels et aussi des temps libres pour discuter entre participants et intervenants. Il est vrai que les promoteurs québécois de l’ACT, Simon Grégoire et Frédérik Dionne excellents dans le pragmatisme, les exemples concrets et surtout dans la cohérence de leur posture d’animation et de la méthode qu’ils présentent.

Le cœur de la méthode repose sur la mise en œuvre d’une flexibilité d’attention et une flexibilité de comportement découlant de six postures / compétences de l’hexaflex accessible dans les fichier joint sous format pdf (Cf Mémoire page 34)

Questionnements et éléments de discussion méthodologique

Maitrise des risques

La méthode réponse sur l’utilisation de la « méditation de pleine conscience » ou « mindfulness ». Cette expression (véritable mot valise) recouvre des usages et des finalités très diverses. Trois menaces principales sont à déjouer :

  • L’effet de mode, l’engouement rendent cette forme de pensée unique instrumentalisée responsable de plusieurs déviances : utilisation à des fins mercantiles, de pressurisation au travail, de modèle de comportement obligatoire ou au contraire de rejets de cette méthode.
  • La validation expérimentale médiatisée de la médiation de pleine conscience peut ouvrir la porte à des engagements de personnes fragiles sur le plan psychologique, dans des stages de pratiques intensives à finalités de retraites spirituelles ou religieuses non adaptées et pouvant être très déstabilisantes.
  • L’expression « méditation de pleine conscience » induit des interprétations erronées. L’usage d’expressions comme « Présence Attentive » ou encore Présence Attentive et Attentionnée dans l’Action Engagée » ( quelque soit l'action dans l'instant présent ) serait plus significative dans la méthode ACT. Cela diffère des techniques de relaxation (d’évitement pour un meilleur confort) ou de la méditation Zazen par exemple (pratique spirituelle avec enseignement d’un maître en situation d’écoute quasi hypnotique). 

La méthode ACT présentée cette journée évite ces écueils. Encore faut-il les rendre visibles.

Thérapie, accompagnement et guidance spirituelle

Il me semble judicieux de bien clarifier les rôles des intervenants, d’une part et de l’autre de clarifier les attentes ou objectifs des personnes concernées. L’accompagnant ou coach n’est ni un thérapeute (ou psychothérapeute) ni un guide spirituel mais peut utiliser l’ACT au même titre qu’un thérapeute mais pour des problématiques un peu différentes. L’ACT repose, entre autre, sur les apports d’une culture Zen et bouddhiste indéniable. Cependant elle n’est pas assujettie aux dimensions religieuses et spirituelles de ces deux cultures.    

 

Un excellent article explicite la portée scientifique des effets biologiques de la méditation : lire ici.

Techniques d’accompagnement proches de la méthode ACT : « stratégie de l’acceptation et de l’engagement» 

Cette façon de questionner l’ACT permet de discerner les approches et les postures d’aidants dans un cadre professionnel ou bénévole en proximité de l'ACT.

 Acceptation : construction d’une représentation mentale du monde (intérieur et extérieur) sans jugement, objective et arbitraire (taille de ce qui peut être pris en compte) homogène (vision paysage) intégrant le passé (+et -), le présent et le futur désiré (opportunités / menaces). Cela n'a rien a voir avec de la résignation (contre sens fréquent). C'est une posture de vigilance objective : elle n'est pas de tout repos. Elle demande un effort et de la persévérance. C'est à ce prix qu'elle peut conduire à un mieux vivre (cf engagement).  

Le moment présent peut être consacré à une attention flottante, à une visualisation mentale de type paysage, à une hyper focalisation ou encore à une hyper attention (cf Katherine Hailes). Le cerveau des générations Z à forte utilisation d’écran ne possède pas les mêmes caractéristiques fonctionnelles que celui des générations antérieures. 

Défusion - posture méta de discernement : métacognition consciente et inconsciente - discernement entre relationnel, cognitif, connexionnisme, émotions, sentiments d’émotions et affects. Concerne le patient comme l’accompagnant. La prégnance du sujet dans la culture occidentale est un frein à la mise en œuvre d’une posture méta permettant de sortir de la fusion et de la confusion

 Soi comme contexte : posture méta de discernement /métacognition consciente et inconsciente / discernement par rapport à la pensée occidentale et de la perception du rôle du sujet : approche multipolaire : personne (à l’ instant présent)  - acteur (Passé, Présent, Futur) - "sujet historique et multipolaire fruit de son histoire et de ses relations vécues" - personne en posture méta

 Valeurs : valeurs stratégiques (buts à atteindre) et valeurs atemporelles (permanentes mais contextualisables). Familles des valeurs fondamentales atemporelles : Esthétique - Morale - Justice - Ethique de la joie de vivre. Concernant la justice : droits et devoirs paraissent indissociables. L’approche ACT prend en compte des valeurs plus singulières et opérationnelles.    

Action engagée : penser agir dans la complexité incluant l’engagement et la responsabilité citoyenne. Être disponible à ce qui advient et adaptable

Moment présent : méditation en pleine conscience - méditation de pleine connaissance - méditation de pleine attention - Méta attention : de pleine attention, attention flottante, paysage ou focalisée (Passé, Présent, Futur)

Présence Attentive et Attentionnée dans l’Action Engagée pouvant intégrer une prise en compte équilibré de la carte du monde  (Passé Présent Futur) pour la représentation de la situation (carte du monde), la visualisation du futur désiré (compétences à développer) et surtout la capacité d’acceptation et d’adaptation face à ce qui advient.

Pour prendre des décisions essentielles : prise de distance par rapport à la logique et au raisonnement, apprendre à se placer dans l’indécidabilité logique pour écouter la voix intérieure (intuition ou voix du cœur)  

 Représentation autour de la souffrance

Au cœur de ces méthodes nous devons apprendre à discerner souffrances, douleurs, émotions, sentiments. Ce discernement est arbitraire dans le choix des termes.

  La douleur est ce qui est racine. l’ACT ne peut pratiquement pas agir directement sur elle et sur son intensité. Elle peut être physiologique, psychologique ou sociale.

La souffrance est la somme de trois entités :

Souffrance = Douleur + Sentiment d’émotion + effets des Luttes sans réussite contre la douleur + interprétation cognitive  de la douleur et ruminations associées.

La méthode ACT ou la Présence attentive à ce qui est peuvent réduire la souffrance à la seule douleur. La douleur ne fait plus qu’une petite partie de la carte du monde et la personne peut consacrer une part importante de son énergie à vivre pleinement suivant ses aspirations. Ce n’est pas de tout repos, c’est une forme de résilience. Un mieux vivre est à la clé.