Full 60x15 taille b red2

Communauté

Mémoires du Futur

La poétique de l'accueil

Publié par Jean Claude Serres, le 10 novembre 2018   210

Xl p1050481 1

Une belle initiative de la Chimère citoyenne ce samedi matin, un atelier d’écriture avec Elodie comme animatrice.

Une rencontre est prévue le 27 Novembre : Les tiers espaces font leur cinéma en Isère

à la MSH Alpes 9h30 - 16h


Quelques retours  de l'atelier d'écriture :

La poétique de l’accueil 

s’asseoir
poser les mains
sur la table
comme un inconnu

du regard
simplement
demander asile
et permission

user du pain
et du feu
qu’on n’a pas faits
soi-même

ramasser les miettes
à la fin
pour les porter
aux oiseaux

 ne dire qui l’on est
d’où l’on vient ni pour quoi
réserver la parole à autre chose
et
mettre sa chaise à la fenêtre                        Mohammed Dib Feu beau feu


Ne dire qui l’on est

 Ne dire qui l’on est
d’où l’on vient
la rencontre est notre avenir
se donne à être vécue
pour ce qu’elle est
ce qu’elle advient,

sans étiquète ni récit
et se présenter peut être
quand on termine ce temps partagé
pour dire ce que l’on a été
mais pas encore ce qu’on est advenu

Mettre sa chaise à la fenêtre

 Accueillir c’est sortir de soi
se mettre à la fenêtre
puis ouvrir la porte
et la fermer derrière soi
en perdant la clé

C’est se dé-corporer
se décomposer dans le réel ou le virtuel
pour poser les pieds dans l’étrange
dans l’étranger qui habite l’autre
en acceptant la différence et le non retour.

L’accueil dérange
comme la traversée d’une catastrophe -métamorphose
de la chenille au papillon
qui transforme le monde
et qui je fus.

De la poétique de l’accueil, comme première marche politique d’une pensée libre et responsable, subversive de notre passé

pour entrer de plein pied dans le monde des interactions stratégiques

entre catastrophes-métamorphoses multiples

dérégulation climatiques et migrations intensives dérégulations numériques et . délocalisations des intelligences humaines dans nos nouvelles machines savantes intelligentes fiables et efficaces déstructuration méthodiques des familles et des croyances associées et bien d’autre encore dans une temporalité raccourcie, accélérée qu’aucune communauté humaine n’a jamais traversée

Accueillir l’autre mais aussi l’étranger les migrants comme le numérique la sécheresse et les tornades autant que les familles recomposées dans notre cadre de pensée qui n’est plus universel mais devient minoritaire, vieillissants et bien peu agile.

Accueillir, accepter, être à l’écoute de tous ces changements pour ne plus nous résigner, ne plus vivre dans la peur du devenir et dans la solitude des corps, des cœurs et des âmes. Entrer de plein pied dans le monde de demain tel qu’il advient et non qu’il a été
en être acteur de plein droit,
plutôt que contempteur

avec audace et humilité
avec des pensées justes
des paroles justes
des actions justes
et beaucoup de bienveillance

JCS